sommaire 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. 13. 14. 15. 16. 17. 18. 19. 20. 21. 22. 23. 24. 25. 26. 27. 28. 29. 30. 31. 32. 33.


page 32 de Cornegidouille du 11/05/2010 à 12h01 Matame Mozzelli
Ma Gribouille

Un texte écrit par les élèves de la classe artistique de l'école

de Fontaine-Simon

 

 

                 Matame Mozzelli

 

 

      C'est une jeune femme blonde, au teint pâle, aux habits déchirés. Elle porte un bonnet écru et des sandales noires.     

       Elle a un joli sourire. Elle est gaie.

       Elle tire un cageot avec une ficelle et dans ce cageot, il y a une balayette.

       Matame Mozzelli a une voix aiguë. Elle est rigolote. Elle chante très bien.

       Parfois elle est curieuse, parfois elle est timide comme une souris qui vient de faire une bêtise. Elle se dandine en marchant.

     Elle est joyeuse, car elle a rencontré Meutieu. Elle est attentionnée et gentille avec lui, mais quelquefois coquine et maline.

      Elle est émerveillée par le Myriagone. Elle a envie de toucher à tout même si Meutieu lui fait les gros yeux. Elle monte sur la machine et appuie sur une manette : ce qui arrête le temps et Meutieu, soudain, est en pause. Elle rentre dans le Myriagone, elle fait la folle, ouvre les fenêtres, elle touche au volant.

      Peu à peu, elle tombe amoureuse de Meutieu, elle veut rester avec lui, elle est heureuse.

      Mais Meutieu disparait, laissant sa baguette et son chapeau. Elle le cherche, elle l'appelle, elle est triste.

      Elle prend la baguette, met le chapeau et imite Meutieu.

       Maintenant elle peut prendre sa place.

       Il lui reste le Myriagone, la petite bestiole et surtout… Les souvenirs.